Avis de nos clients :
4.6/5
par Avis vérifies
Équilibre du foie et régulation du cholestérol

Équilibre du foie et régulation du cholestérol

On connait l’importance du foie dans l’organisme et les plantes nous offrent depuis des millénaires leur assistance pour nos fonctions digestives.

Mais, on n’a pas toujours conscience du mode de fonctionnement de notre métabolisme hépatique.

Redécouvrir plus en détails certains mode de fonctionnement du foie permet de mieux comprendre, y compris pourquoi certaines plantes et substances naturelles sont utiles aux fonctions hépatiques.

Les 3 phases Détox

Le Foie est avant tout chargé de détoxifier l’organisme.

Ce travail se décompose en 3 phases:

  • La préparation des substances toxiques

Durant cette phase, ces substances sont modifiées en vue de leur transformation et de leur élimination.

On assiste à une action enzymatique sous l’impulsion des minéraux et vitamines, notamment le Zinc et les Vitamines B6 ,B9 et B12

  •      La transformation

Cette deuxième phase va permettre d’associer les molécules toxiques à d’autres molécules afin d’être éliminées.

Ce processus se fait sous l’impulsion du Soufre et des acides aminés.

C’est la Sulfonation ou Sulfoconjugaison.

Le rôle du soufre est ici primordial et on le retrouve, à ce stade, dans les acides aminés L-Cystéine et L-Méthionine qui vont stimuler la production de Glutathion, le principal anti-oxydant de l’organisme.

  •     L’élimination

Les molécules transformées dans les étapes précédentes sont naturellement éliminées

La régulation du cholestérol

Quelques rappels

Le cholestérol est un lipide de la famille des stérols qui peut avoir une origine exogène ( apporté par l’alimentation) ou exogène (synthétisé par le foie).

Cette molécule est transportée dans les vaisseaux sanguins sous forme de lipoprotéines.

On qualifie de manière un peu simpliste de bon cholestérol le cholestérol HDL alors que le cholestérol LDL sera réputé mauvais cholestérol.

Le HDL transporte le cholestérol depuis les tissus périphériques vers le foie, lieu d’élimination du cholestérol via la bile.

Le LDL transporte le cholestérol du foie vers les tissus périphériques.

Les structures de transport que sont les LDL, très riches en cholestérol, sont de ce fait sensibles à l’oxydation, pouvant provoquer les fameuses plaques d’athérome et donc des riques cardiovasculaires.

Le cholestérol exogène, apporté par l’alimentation, ne représente qu’une très faible partie du cholestérol.

La plus grande partie de ce dernier étant fabriquée par le foie, les régimes alimentaires n’ont que très peu d’intérêt dans la lutte  contre le cholestérol.

Les valeurs « normales » sont de:

  •  4.13 mmol/L chez l’homme
  • 3.87 mmol/L chez la femme                      

Le métabolisme lipidique

Il dépend d’une activité enzymatique entraînant des transformations successives de molécules à l’intérieur du foie.

  1. AcétylCoA
  2. AcétoacétylCoA
  3. Intervention de la HMG-CoA réductase
  4. Mévalonate
  5. Cholestérol

La fabrication du cholestérol permet la création des substances suivantes:

Lipoprotéines, membranes biliaires, sels biliaires, vitamine D et hormones stéroïdes

La liste ci-dessus nous révèle en fait que le cholestérol n’est pas un déchet mais bel et bien une ressource utile à l’organisme.

De l’intérêt des produits naturels pour soutenir le foie

Ce qui précède ne fait que confirmer une évidence:

Vitamines, minéraux et plantes sont un soutien indispensable aux fonctions hépatiques.

On rangera au premier rang le Soufre et les vitamines B.

Le Soufre car il est la matière première du Coenzyme A et de la gestion des graisses que cela implique.

Mais aussi parce que le Soufre est le constituant du Glutathion et l’acteur de la détoxication et détoxination hépatique.

On le retrouve aussi au sein des acides aminés indispensables à ces fonctions.

Mais sa présence se fait également sentir, au sens propre mais aussi figuré du terme dans les plantes ancestrales utilisées pour soulager et protéger le foie:

Ail, radis noir, brocolis par exemple.

On notera notamment l’action de la myrosinase du radis noir sur le glucoraphane du brocoli permettant à cette substance de se transformer en sulforaphane permettant grâce au soufre la transformation des composés toxiques.

Ce qui explique l’intérêt d’associer ces plantes d’autant plus que l’acide taurochilique va permettre la fabrication de la Taurine entraînant la production de bile chargée d’évacuer toutes les substances toxiques.

On oubliera pas à ce titre les plantes aux vertus cholagogues (stimulant la circulation de la bile) et cholérétiques ( favorisant la production de bile) comme l’artichaut par exemple.

Conclusion

Soutenir le foie passe par le respect des trois phases hépatiques en oubliant pas le drainage et la protection hépatique.

Il ne faut pas, en effet, oublier d’évacuer ces substances toxiques.

Pour autant, il convient de ne pas trop se focaliser sur la lutte anti-cholestérol car, ne l’oublions pas, c’est une substance utile au corps.

Pour avoir rencontré quelques personnes en insuffisance de cholestérol, je peux affirmer que leur situation est peu enviable et les troubles organiques avérées.

Ne cédez donc pas au dogme des laboratoires et de leurs corollaires en matière de traitements médicamenteux.