Avis de nos clients :
4.6/5
par Avis vérifies
Les Plantes anti-âge

Les Plantes anti-âge

Prévenir les effets de l’age et du vieillissement est une recherche naturelle de l’être humain.

Il est possible de se fixer quelques objectifs réalistes, notamment par le biais des plantes médicinales bien connues de la pharmacopée.

Préoccupation majeure des hommes, la recherche de substances naturelles capables de prévenir le vieillissement et de renforcer la vitalité ne date pas d’hier.

On en trouve des traces dans des écrits très anciens.

Aujourd’hui, c’est vers les plantes « adaptogènes » que l’on se tournera pour trouver des végétaux soutenant la résistance de l’organisme et modulant le système immunitaire et le système neuroendocrinien.

Cette catégorie de plantes nous fournit quelques valeurs sures.

Le Ginseng

Le Ginseng est certainement la plante la plus populaire de la pharmacopée chinoise et on utilise sa racine depuis des millénaires.

Son usage fortifie le corps et prolonge la vie et favorise le bon fonctionnement des 5 organes vitaux.

Tonifiant ne signifie pas forcément « énervant » ou « excitant », et cette racine peut contribuer en tonifiant le système nerveux à résoudre les problèmes d’insomnie.

On l’utilisera, bien entendu, en cas d’asthénie générale, la perte de mémoire, les fragilités immunitaires, la protection cardiovasculaire, mais aussi contre les troubles de la ménopause et en cas de baisse de libido.

L’Astragale

Cette plante est actuellement sur le devant de la scène suite aux  recherches  et découvertes concernant la télomérase.

Entre phénomène de mode et usage ancestral de la plante, il convient de garder une certaine tempérance.

Il n’en demeure pas moins que cette plante se situe aux toutes premières loges dans la pharmacopée chinoise où elle est appelée « huang qi », l’énergie jaune ».

Des études mettent en avant sa teneur en polysaccharides et en saponosides pouvant augmenter le nombre de cellules-souches dans la moelle osseuse et la lymphe.

Elle stimule également l’immunité au niveau des macrophages et des immunoglobulines.

Enfin, à la lumière des dernières publications, on lui prête des vertus de renforcement de l’activité de la télomérase réduisant ainsi le vieillissement cellulaire.

Sans vouloir fantasmer sur ces possibilités et sans tomber dans l’excès de louanges au sujet de cette plantes, l’expérience montre des résultats très intéressants sur les personnes âgées et l’Astragale trouve toute sa place en cas de traitements médicaux lourds.

C’est d’ailleurs pourquoi nous la mentionnons dans notre article « Comment supporter une chimiothérapie ».

La Rhodiole

La Rhodiole ou orpin rose doit sa notoriété aux scientifiques russes qui administraient des extraits de la plante aux cosmonautes, pour les aider à gérer leur stress et leur donner plus de résistance.

Originaire des régions polaires, on en trouve aussi, à haute altitude, dans les Alpes ou les Pyrénées.

Les nombreux et divers constituants de sa racine lui confèrent une place de choix pour lutter contre la fatigue mentale et  physique.

Elle a bien entendu une action antioxydante et elle favorise l’utilisation de l’oxygène au niveau de la respiration cellulaire.

Le Reishi

Ce champignon, Ganoderma Lucidum, est réputé pour ralentir le vieillissement, c’est pourquoi il est surnommé « champignon de l’immortalité ».

On a mis en évidence la présence, au sein de ce champignon, de polysaccharides et de triterpènes, des substances aux effets anti-inflammatoires, antioxydants et immunomodulants.

On l’utilise donc tout naturellement pour renforcer l’immunité et c’est pourquoi nous en parlons déjà dans notre article  » Comment supporter une chimiothérapie? ».

Le Reishi est aussi utile dans les pathologies osseuses et articulaires.

Sur le plan métabolique, il sera un soutien pour réguler la glycémie, la tension artérielle et le cholestérol

Et du côté de nos Simples…

Notre pharmacopée européenne nous offre aussi et comme toujours des solutions naturelles pour aider notre corps.

N’aurait on pas tendance à les oublier au profit d’un exotisme un peu excessif?

Le Romarin

Connu depuis l’antiquité pour stimuler la mémoire et la concentration, il est utilisé pour lutter contre le surmenage.

Les études scientifiques modernes mettent en évidence ses composés à action antioxydante comme les flavonoïdes ou les acides ursoliques et oléaniques.

Cette plante allie donc détoxification du foie et tonification de l’organisme, ce qui en fait un remède de choix dans la lutte anti-âge.

L’Ortie et la Prêle

Impossible de ne pas citer ces deux plantes incontournables.

Par leurs richesses en silicium, calcium, soufre et fer notamment, leur biodisponibilité, elles vont induire un soutien au tissu conjonctif.

Or, ce tissu est essentiel à l’ensemble de nos métabolismes( cf notre précédent article).

Quand on veut mieux vivre sa montée en âge, Prêle et Ortie sont indispensables.

Des plantes, mais sous quelles formes?

Comme toujours, le choix d’un complément nutritionnel doit dépendre de la situation de la personne:

âge, sexe, nature des troubles, objectifs recherchés…

Le produit « idéal » capable de répondre à tous les besoins de l’organisme n’existe pas même si certaines présentations commerciales voudraient nous faire croire le contraire.

Nous avons sélectionné pour vous quelques produits que nous utilisons au quotidien et qui se révèlent très efficace notamment grâce à leur bonne assimilation par l’organisme:

Vous pouvez les découvrir en suivant les liens :

                                      Astragalus

                                      Reishi

                                      Rhodiola Roséa

                                      Silice d’ortie

Conclusion

Lutter contre les ravages du temps qui passe a toujours été un besoin pour l’être humain.

Qui dit besoin, dit commerce…

Or, le produit miracle n’existe pas.

Comment, en effet, cumuler au sein d’une substance les avantages suivants:

maintien du tissu conjonctif, protection contre le stress et l’oxydation, équilibre hormonal, lutte contre l’inflammation, freiner le vieillissement cérébral, protéger le système digestif…

Pour ajouter de la vie aux années, il faut aussi faire attention à son mode de vie et accepter, avec philosophie, le temps qui passe.