Avis de nos clients :
4.6/5
par Avis vérifies
Comment remédier à une déshydratation ?

Comment remédier à une déshydratation ?

Source : marichesse.com

Il existe en fait plusieurs types de déficit en eau selon le compartiment, extra ou intracellulaire, concerné.

Déshydratation extracellulaire

Les symptômes de la déshydratation

Ils sont multiples et variés :

  • L’absence de soif
  • La fatigue physique pouvant aller jusqu’à l’asthénie constante
  • Les problèmes cardiovasculaires: chute de tension, différentiel de tension faible, accélération du pouls
  • La légère perte de poids
  • Le pli sur la peau après pincement
  • Les urines rares mais concentrées
  • La baisse du sodium et du chlore
  • L’augmentation de la proportion des cellules du sang au détriment du liquide sanguin (hémoconcentration).

Causes et facteurs d’un tel déficit d’eau

Ce type de déshydratation correspond à une perte de sels par voie digestive ou cutanée pouvant avoir une cause digestive (vomissements, diarrhées) ou cutanée.

Une sudation extrême pouvant entraîner des crampes comme chez les sportifs.

L’altération du comportement des personnes âgées est également un signe d’alerte à prendre en compte.

Chimiquement, ce type de déficit se caractérise par une perte de chlore supérieure à celle du sodium.

Comme le chlore mobilise plus de molécules d’eau, la perte d’eau est augmentée. On peut également noter des causes hormonales :

  • mauvais fonctionnement de l’hormone antidiurétique,
  • hausse de la sécrétion de l’aldostérone provenant de la perte du sodium,
  • insuffisance des glandes surrénales.

Les problèmes rénaux tels que néphrites, l’utilisation de diurétique sont aussi impliqués dans ce type de problème.

On note une nouvelle fois les effets négatifs des régimes sans sel qui peuvent devenir ravageurs lorsqu’ils sont associés à la prise de diurétique.

L’abus de certaines boissons comme le thé, le café, la bière ou le vin sont aussi à signaler. Ces breuvages inhibent l’hormone antidiurétique et contribuent à la déshydratation si on ne prend pas garde à boire le double de quantité d’eau par rapport à celle consommée en boissons de ce type.

Source : medisite.fr

Source : medisite.fr

Déshydratation intra-cellulaire

Les symptômes de la deshydratation

On peut noter quelques signes cliniques au niveau digestif et alimentaire :

  • Grande soif
  • Muqueuses sèches y compris la langue
  • Anorexie
  • Gène et blocage pour déglutir

On notera l’absence de vomissements et de diarrhées.

On constate aussi des signes au niveau comportemental :

  • Troubles nerveux
  • Angoisse
  • Somnolence

Sur le plan général, ce type de déshydratation s’accompagne d’une grande fatigue, de fièvre, de perte de poids et quelquefois de troubles respiratoires (apnée suivie d’hyperpnée). Par contre, on ne remarque pas de modifications de la tension artérielle et du pouls.

Les causes et facteurs d’une déshydratation intracellulaire

Elle peut émaner d’une maladie rénale, d’un coma diabétique, d’une insuffisance cardiaque ou de maladies infectieuses. Les bébés et jeunes enfants restent une population exposée ainsi que les diabétiques.

Les personnes atteintes de maladies nerveuses peuvent se trouver confronter à ce problème ainsi que l’usage inconsidéré de boissons bloquant l’hormone antidiurétique telles que le café, le thé, les sodas.

Comment traiter une déshydratation?

Une déshydratation extracellulaire ne trouve pas, de manière efficace, de réponse via l’injection de sérum physiologique ou de glucose.

Les résultats sont bien meilleurs avec le Plasma Marin Isotonique par voie sous cutanée (9/1000).

Les produits des laboratoires Quinton étaient d’ailleurs classés médicaments jusqu’à 1982  permettant ainsi leur prescription et utilisation par des praticiens de santé.

Officiellement, seule la voie orale est donc  aujourd’hui autorisée mais dans ce cas, pour obtenir des résultats satisfaisants, il convient d’utiliser du plasma Hypertonique.

En effet, comme la déshydratation extracellulaire correspond à une perte de sel plutôt qu’à une perte d’eau, il convient de consommer une « véritable eau de mer« .

Une déshydratation intracellulaire nécessite quant à elle de l’eau en réduisant les apports de sel. Le Plasma Marin Isotonique est donc tout naturellement conseillé par voie orale à raison de 4 ampoules par jour.

Conclusion

Ces deux types de déshydratation sont donc très différents et ne se traitent pas de la même manière.

  • Si on constate un pli cutané, une absence de soif, vomissements ou diarrhées, un complément de sel est impératif et urgent
  • En cas de soif, de troubles du comportement et de blocage digestif, il faut apporter de l’eau à l’organisme.

Ces points de repères sont d’une grande utilité pour lutter contre les pathologies des jeunes enfants ou des personnes âgées.